Le site de la Gâchette du Maroc n'est plus mis à jour. Vous pouvez encore télécharger l'intégralité des numéros au format PDF.
        | Accueil  |  Magazine  |  Rédaction  |  Contact  |  Syndication Flux rss
Biblicité

La Gâchette, c'est le Maroc des pieds jusqu'à la tête


 
  Top site Maroc
Edi – été

Publié le 16.08.2005
Article lu 8347 fois
0 commentaire(s)

Imprimer l'article
Envoyer à un ami
Taille du texte  


Y a du soleil et des nanas, lala dirlala. Y a des Always et des Vania.
Hum. De très mauvais goût, j’avoue !

C’est le soleil qui tape fort. En même temps je ne savais vraiment pas comment commencer mon dernier édito de la saison. Un an déjà, la Gâchette du Maroc partie de rien est arrivé à … rien. Oui rien de concret, rien de croustillant à ce mettre sous la dent, rien de sonnant et trébuchant à mettre dans le compte en banque. Non rien, même pas un procès pour diffamation. Allez quoi, nous avons bien du froisser au moins une personne ? Abass el Fassi ? El Yazghi ? Nabil Benabdellah.com Ministre de la com b’halcom ? Najate Aatabou ? Benchemsi ? Le Journal Hebdo ? ALM ? Brigitte Bardot ? Non wallou, le grand désert de Gobie au royaume de la diffamation. Nous rêvions au moins d’un procès intenté par notre « coupina » Tati Nouzha, la Ministre des zmagrias en sendalla. Même pas, c’est même le contraire. Tiens je vais vous raconter une anecdote à ce sujet. Wallah elle est véridique, sur le Coran de la Mecque, comme dirait mon ami Yassine.

Un jour votre serviteur, était en présence de plusieurs ministres marocains, de diplomates toujours marocains, et de journalistes encore et toujours marocains. Non inutile de vous faire des films, ce n’était pas du tout un conseil des Ministres. Le seul moyen pour moi d’être présent à un conseil des ministres est de faire le serveur.
Vous le voulez comment votre thé ? Sucré ou avec chiba ?
Avec un nuage de lait ? Et puis quoi encore, du pudding aussi. On n’est pas en bamboulie ici.
De toute façon la vache a rendu l’âme hier.

Hum hum, fermons la parenthèse ya hantez. Donc je disais que j’étais en présence de ministres dont Nouzha Chekrouni. Une journaliste de l’agence de presse marocaine à Paris me présentait au deuxième ministre et elle eu la bonne idée de parler de la Gâchette du Maroc.
« Oui il écrit des articles dans un magazine en ligne. C’est très drôle. »

Hum hum. Gêné, confus, transpirant, suant, mal à l’aise, coincé, pris au piège, une seule envie prendre les jambes à mon cou et fuir sans me retourner. Lâche ? Poltron, Peureux ? Tapette ? Toi-même ! J’aimerais bien vous y voir vous. Moi dans mon imaginaire de marocain les ministres étaient tous comme Oufkir, Dlimi, ou Basri. Je me suis dit là je suis fait comme un rat. Aucune issue de secours, 2 ministres prêts à m’administrer une raclée, moi qui crânait derrière mon clavier et rigolait sur les aventures de Tati Nouzha : Tati Nouzha en 4L, Tati Nouzha chez le coiffeur, Tati Nouzha rachète Tati, … Tati Nouzha va te mettre une baffe oui !

Etre condamner à mort suite à un procès pour diffamation et atteinte aux institutions de l’Etat, c’est appréciable. J’aurais ainsi accédé au panthéon des héros populaires de la nation, sacre tant convoité par certain de nos contemporains. Mais dans le cas présent, mourir sous les coups de sac à main Channel, non je ne peux m’y résoudre. Quelle fin tragique et humiliante.
« Channel m’a tuer »
Non rien de tout ça. Tati s’approcha de nous et exprima tout le bien qu’elle pensait de la Gâchette. « Oui c’est très bien ce qu’ils font ! »
Je me disais elle n’a pas du lire, ou bien elle a fait une lecture sélective. « Là il parle de moi je ne lis pas. » Je me suis résigné à accepter la cruelle vérité : les ministres marocains d’aujourd’hui ont acquis le sens de l’humour, ou au moins celui de la diplomatie.
Donc en conclusion même Nouzha Chekrouni apprécie la Gâchette. C’est a déprimé ! Qu’ai je fait pour être apprécié par mes victimes ? Le syndrome de Stockholm peut être.
Cela ne peux plus durer. Je lance un ultimatum aujourd’hui, si ce numéro n’entraîne pas de procès en diffamation je me retire de la presse satirique, et je part rejoindre un autre comique incompris sur l’île de Ré : Lionel Jospin.
Pour la peine déjà vous n’aurez pas de numéro pour le mois d’Août –vacances obligent-. Donc en Septembre peut être vous aurez la Gâchette, mais peut-être pas.
Donc avis à la population, si vous aimez la Gâchette et que vous voulez m’aider, traîner moi devant la justice. Et si possible celle du Maroc, parce qu’en France si je n’attaque pas Israël je n’ai aucune chance de tomber pour diffamation.

Bouchta Jebli | Copyright La Gâchette du Maroc
Avertissement : La Gâchette du Maroc est un magazine satirique. Les informations publiées sont souvent teintées d'humour et de dérision. Même si la satire se base sur des éléments rééls, nous l'habillons souvent d'éléments fictifs pour la caricature.

Warning: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Access denied for user 'gachette'@'localhost' (using password: YES) in /home/gachette/www/comment/comments.php on line 8

Warning: mysql_select_db(): supplied argument is not a valid MySQL-Link resource in /home/gachette/www/comment/comments.php on line 9

Warning: mysql_query(): supplied argument is not a valid MySQL-Link resource in /home/gachette/www/comment/comments.php on line 190

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/gachette/www/comment/comments.php on line 194
Soyez le premier à donner votre avis...