La Gâchette du Maroc : Magazine satirique marocain

http://www.lagachettedumaroc.com
Ces départs volontaires sont involontaires

09.10.2005

Au départ, tout le monde se gargarisait au sujet du programme de départ volontaire pour une partie des fonctionnaires. L’objectif était d’alléger la masse salariale de la fonction publique et optimiser en conséquence les affectations et ressources.
Résultat : ce sont souvent les profils les plus rares et recherchés qui ont demandé à partir.

Les universités se sont ainsi vidées de professeurs alors même que l’encadrement fait défaut. Des facultés sont en voie de disparition du seul fait du départ de plusieurs éléments. Nous avons même entendu parler de la prochaine fermeture de la seule faculté de Sciences de l’éducation au Maroc. Information qui reste à vérifier.

Tous ces bruits sont inquiétants et prouvent que même les plus motivés des fonctionnaires n’ont plus confiance dans ce système public. Ces personnes désabusées saisissent la première opportunité qu’on a bien voulu leur offrir, pour prendre leur solde de tout compte et aller vers d’autres horizons.

Des rumeurs insistantes sur le départ « volontaire » du chef de cabinet du Premier ministre, Driss Jettou avait couru il y a quelques mois dans la presse marocaine. Preuve est ainsi faite que les fonctionnaires les plus en vue sont excédés et n’attendent qu’une chose : « jeter l’éponge ».

Il est un principe en économie qui prétend que la mauvaise monnaie chasse la bonne. Il semblerait que ce soit le cas tant certains paramètres n’ont pas été anticipés par nos gouvernants. Vous rêviez d’une administration en or, vous aurez une administration en toc.

Bouchta Jebli | Copyright La Gâchette du Maroc